ARNAQUE – Haïti: Chasse aux pigeons !

Lorsque l’affect prend le dessus, que la volonté d’aider écoute la raison du cœur et que rien ne doit empêcher de sauver un être cher dans l’urgence, quelques personnes sans scrupules n’hésitent pas à s’immiscer dans la brèche pour organiser une belle arnaque. C’est le cas en Haïti où de nombreuses personnes utilisent les ressourcent web telles que celles du CICR pour retrouver des proches ou des parents disparus. Très vite, les arnaqueurs expliquent à la famille de la personne disparue qu’ils l’ont recueillie et qu’ils ont besoin de leur aide financière pour maintenir leur aide et que sans cette manne, la victime pourrait se trouver en danger ou en tout cas abandonnée à son propre sort.
 
Des arnaqueurs ont flairé l’odeur de l’argent et profitent de la détresse de familles sans nouvelles de leurs proches pour leur faire les poches.

Mais où peut donc bien s’arrêter la cupidité humaine ? Nulle part probablement.

Nous venons d’être alertés que des tentatives d’arnaques, notamment par le biais des ressources en ligne proposées par le Comité International de Croix Rouge, ont lieu actuellement. Le principe est simplissime et à toutes les chances de fonctionner :

Aller sur le site ICRC – Family links qui permet la recherche de personnes disparues ainsi que la mise en contact entre les familles et leurs proches.
Surfer sur la liste des personnes recherchées [missing]
Repérer les adresses mail de ceux qui les recherche

Et c’est tout. L’arnaqueur n’a plus qu’à envoyer un email bien tourné [voir exemple] expliquant qu’il est en contact direct avec le disparu, qu’il va (presque) bien mais ne peut communiquer directement et qu’il se charge gentiment de lui. Evidemment, à ceux qui vont lui répondre, il entrera dans un discours larmoyant et culpabilisant en expliquant que ça lui coûte cher de s’occuper du proche disparu et que si lui ne le fait pas le pauvre sera complètement abandonné à son sort (avec son traumatisme qui empire de jour en jour, il ne se rappelle pas de son nom et ne peut même pas parler, ni se déplacer, ni se nourrir, etc…). Très vite il demandera de l’argent dans le but évidemment exclusif de continuer à pouvoir s’occuper du pauvre malheureux.

Comment pouvons-nous savoir qu’il s’agit bien d’une sordide arnaque et non de la réalité ?
Il se trouve que parmi les personnes disparues et recensées comme telles par le CICR certaines ont été retrouvées et sont actuellement en contact avec les personnes ayant contribué à la mise en ligne de demandes de recherches. Ainsi, Stéphane MERCY, Principal du collège Anatole France à Sarcelles, a t-il proposé à une mère de famille haïtienne de l’aider à retrouver un de ses enfants (Pierre N*****) resté en Haïti et dont elle était sans nouvelles. Il a déposé un avis de recherche sur le site du CICR et laissé ses propres coordonnées afin de permettre au jeune homme de le contacter par Internet rapidement.

Quelques jours plus tard, Pierre N***** a pris directement contact avec sa mère en la rassurant sur son état de santé. La famille converse désormais régulièrement avec lui par téléphone. Seulement voilà, de son côté, Stéphane Mercy a reçu un mail d’un certain Lazare Kibo lui expliquant qu’il avait recueilli Pierre N***** et que celui-ci se trouvait dans un état tel qu’il devenait vital de « trouver une solution ou l’évacuer le plus tôt possible » et qu’en conséquence il fallait donc répondre instamment à ce bon Monsieur Kibo.

Et voilà comment cette ignoble arnaque se referme sur les personnes les moins méfiantes ou sur celles qui n’auront pas eu la chance de retrouver leurs proches et qui verront forcément ce mail arriver comme une chance inespérée.

Article  de Guillaume – lu sur HoaxBuster.com
 


Connectez-vous pour laisser un commentaire