Communiqué de presse : Brigade commémorative suisse en visite au Nicaragua

Environ 50 personnes, membres d’associations, jumelages, syndicats et ONG solidaires avec le Nicaragua, constituent la Brigade qui voyagera au Nicaragua du 18 au 28 juillet prochains. L’objectif de cette initiative est de rendre hommage ‘in situ’ aux coopérants internationalistes suisses et européens assassinés il y a 30 ans dans ce pays d’Amérique centrale.

Sous la dénomination « 30 ans, hommage et solidarité », les participant-e-s – parmi lesquel-le-s beaucoup on vécu sur place durant la décennie quatre-vingt – souhaitent également exprimer leur reconnaissance aux milliers de victimes nicaraguayennes tombées durant la guerre d’agression dont a été victime le Nicaragua durant les années 80. Un hommage particulier sera rendu notamment aux 16 victimes de la coopérative de Yale située dans la région de La Dalia/Matagalpa. Cette coopérative, soutenue alors par la solidarité suisse, a été attaquée par la contre-révolution et détruite le 31 mai 1986.

Durant les 10 jours de présence au Nicaragua, les membres de la Brigade auront l’occasion de rencontrer des représentant-e-s d’organisations sociales, syndicales, politiques et du secteur de la coopération. Ils visiteront également des projets soutenus par des organisations helvétiques. Ils participeront enfin à diverses activités commémoratives. Le 22 juillet, à Somotillo, Département de Chinandega, ils rendront hommage au coopérant Maurice Demierre, assassiné, avec 5 femmes paysannes, par la contre-révolution en février 1986. Le 28 juillet, la Brigade sera à La Dalia et à Matagalpa, où se dérouleront deux cérémonies centrales en hommage aux internationalistes Yvan Leyvraz (suisse), Joël Fieux (français) et Berndt Koberstein (allemand), assassinés le même jour de 1986 avec les techniciens locaux William Blandon et Mario Acevedo.

Cette initiative est soutenue par l’Association Nicaragua-Salvador de Genève, les jumelages Delémont-La Trinidad et Bienne-San Marcos, l’Association Maurice Demierre, AMCA, ainsi que par l’ONG de coopération solidaire E-CHANGER.

Durant les années 80, suite à la victoire populaire du 19 juillet 1979 sur la dictature familiale des Somoza, le Front Sandiniste de Libération Nationale (FSLN) lance une politique de reconstruction nationale, torpillée par le gouvernement républicain en place au Etats-Unis. Cette agression a provoqué plus de 40’000 victimes et des pertes estimées à 17 milliards de dollars par le Tribunal international de justice de La Haye. Une intense solidarité internationale s’est alors mobilisée pour soutenir le Nicaragua, y compris par la présence sur place de milliers de brigadistes et coopérant-e-s du monde entier. Parmi eux, des centaines en provenance de la Suisse.

En plus de l’hommage réparateur, la délégation va s’informer in situ sur la réalité nicaraguayenne actuelle et renouveler, à son retour, les formes et méthodes d’action de la solidarité internationale, au moment où l’Europe et la Suisse se renferment de plus en plus à l’intérieur de leurs frontières en se basant sur des préjugés xénophobes.

 Genève, le 11 juillet 2016

Pour plus d’informations ou contact de presse, jusqu’au 15 juillet 

Gérald Fioretta,  tel 079 543 87 52, mail: gerald.fioretta@unige.ch

Philippe Sauvin, tel 079 509 31 10, mail: p.sauvin@bluewin.ch

Sergio Ferrari,    tel 078 859 02 44, mail: sergioechanger@yahoo.fr

 

Dès le 16 juillet, les mêmes contacts que ci-dessus ainsi que :

Tel local au Nicaragua: + 505 8536 6836


Connectez-vous pour laisser un commentaire