Covid-19 en Suisse: MSF débute ses activités à Genève

En lien étroit avec les autorités sanitaires suisses et les associations d’aide aux plus démunis, MSF démarre des activités à Genève en appui à la réponse aux besoins accrus par la progression du Covid-19.

« Nos échanges avec les structures sanitaires et la communauté associative de Genève se sont intensifiés ces derniers jours au vu de la progression de l’épidémie et de la charge pesant sur les acteurs de la santé », explique Patrick Wieland, chef de la mission de MSF en Suisse. 

En concertation, nous avons ainsi émis une proposition visant à partager l’expertise de MSF pour prévenir la transmission de maladies à caractères épidémiques.Patrick Wieland, chef de la mission de MSF en Suisse

« Deux profils médicaux spécialisés de MSF ont été détachés aux Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG) afin d’y partager les expériences de réponses apportées à d’autres épidémies par le passé comme le choléra, Ebola ou la dengue. » Ce partage d’expérience se focalisera sur la prise en charge des cas de Covid-19 ainsi que sur l’organisation des équipes et des services.

Un support logistique pour assister les personnes vulnérables

A Genève, MSF est présente sous la forme d’un support logistique aux associations et aux services de la ville pour assister les personnes marginalisées, sans-abris, migrants et mineurs non accompagnés dont les conditions d’accueil et d’hébergement sont soumises à des normes d’hygiène et de distance sociale. Ces pratiques visent à limiter le plus possible les contaminations au Covid-19. MSF prévoit ainsi un accompagnement via des formations dispensées aux volontaires mobilisés dans les abris (sleep-in) et autres lieux d’accueil, et qui assurent la distribution de produits de première nécessité et coupons de nourriture à environ 1 300 familles.

Une équipe mobile pour se rendre au domicile des personnes positives

Dans le cadre des relations entretenues avec le Service des urgences et le Service de médecine de premiers recours des HUG, MSF constitue une équipe médicale mobile afin de contribuer à renforcer la réponse aux soins communautaires dites « CoviCare ».Sous la coordination des HUG, cette équipe mobile sera chargée de se rendre au domicile des personnes positives au Covid-19 dont l’état de santé nécessite un suivi médical. Les cas identifiés comme urgents seront référés à l’hôpital.

Eviter les transmissions post-mortem

Enfin, les décès liés au Covid-19 représentent une épreuve aussi douloureuse pour l’entourage que complexe pour le personnel en charge afin d’éviter les transmissions post-mortem de la maladie. En contact avec la ville de Genève, MSF est un lien avec les responsables, publics et privés, de la gestion des corps afin d’évaluer et d’émettre des recommandations sur les procédures en place.

« En tant qu’organisation humanitaire d’urgence, notre priorité est d’apporter une assistance médicale aux populations les plus vulnérables à travers le monde, parfois au sein de systèmes de santé fragiles, rappelle Reveka Papadopoulou, présidente de la section opérationnelle de MSF Suisse. Cependant, nous n’en restons pas moins à l’écoute des besoins auxquels nous sommes en mesure d’apporter une contribution en Suisse où nous sommes implantés depuis bientôt 40 ans et où notre mobilisation se fait en coopération avec la communauté médicale et humanitaire. »

Les équipes MSF sont par ailleurs mobilisées pour maintenir les activités qu’elles mènent à travers le monde, dans un contexte où les limitations de voyage et les contraintes imposées à la circulation des biens et des personnes en menacent souvent la continuité.

La gestion des épidémies est notre cœur de métier, aujourd’hui ses effets impactent tous les niveaux de MSF.Reveka Papadopoulou, présidente de la section opérationnelle de MSF Suisse

« La gestion des épidémies est notre cœur de métier, aujourd’hui ses effets impactent tous les niveaux de MSF, nous posent de nouveaux défis, nous obligent à encore plus de collaborations, d’empathie et de créativité pour trouver des solutions. Nous devons nous adapter à la nécessité de confinement et d’isolement, mais nous sommes également invités à repenser notre lien social et notre manière de travailler, de délivrer notre mission sociale et de préserver notre entourage familial, amical et professionnel. La solidarité est la seule constante qui doit guider notre action », conclut Reveka Papadopoulou. 

Covid-19: que fait MSF?

Covid-19: les activités en Suisse


Connectez-vous pour laisser un commentaire