Crise en Libye : Première Urgence et Aide Médicale Internationale lancent une mission d’évaluation à la frontière tunisienne

Un partenariat opérationnel entre les ONG françaises Première Urgence (PU) et Aide Médicale Internationale (AMI) se met en place pour venir en aide aux populations victimes de la crise en Libye.
Les autorités tunisiennes ont indiqué ce mercredi 2 mars craindre « une catastrophe humanitaire » alors que, au poste-frontière de Ras Jedir, des milliers de personnes « au rythme de 10.000 par jour » continuent d’affluer. Mardi soir, le Haut Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (UNHCR) et l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) ont lancé un « appel urgent » à la communauté internationale en vue d’une évacuation humanitaire massive de dizaines de milliers d’Egyptiens et d’autres nationalités qui ont fui la Libye » et se trouvent en attente à la frontière avec la Tunisie. La situation à la frontière entre la Libye et la Tunisie a atteint un niveau critique après le passage de 70.000 à 75.000 personnes fuyant la répression de Tripoli depuis le 20 février, et quelque 40.000 personnes attendent actuellement à la frontière du coté libyen pour entrer en Tunisie, selon l’ UNHCR.
Les équipes de Première Urgence se focaliseront sur les besoins de première nécessité tels des produits alimentaires et d’hygiène, de couvertures pour venir en aide aux populations fuyant le conflit. Dans le même temps AMI évaluera les besoins médicaux dans le pays mais également auprès des réfugiés massés à la frontière Tuniso-libyenne. La situation du pays est en constante évolution et nos équipes ajusteront leur réponse afin d’être au plus proche des besoins des populations affectées.
http://premiere-urgence.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1176&Itemid=158

Laisser un commentaire