E-CHANGER rejette fermement l’initiative No Billag

L’initiative No Billag constitue une attaque en règle contre les valeurs fondamentales défendues par E-CHANGER. Notre organisation de coopération par l’échange de personnes lutte pour donner voix aux minorités : cette démarche s’appuie sur une information plurielle, critique et indépendante. Un service public de qualité permet d’exprimer la diversité d’opinions et de réalités défendues par E-CHANGER.

Le texte soumis au vote populaire le 4 mars prochain veut supprimer tout financement public de la SSR ainsi que des radios et télévisions régionales. Il signifie un appauvrissement drastique de l’information et implique la soumission d’un bien commun à des intérêts purement économiques. Difficile dès lors de prendre des décisions informées et de comprendre les défis qui touchent la société civile en Suisse et dans l’ensemble de la planète.

Grâce à des relations solides avec des médias de qualité et de proximité (Radio Fribourg, Radio RaBe par exemple) – dont l’existence dépend de la redevance aujourd’hui menacée – E-CHANGER participe à la compréhension, en Suisse, de luttes sociales et de défis quotidiens qu’affrontent des organisations partenaires, du Brésil au Burkina Faso.

Impossible de poursuivre notre travail d’information et de sensibilisation dans un monde médiatique désertifié, où seule une « information » rentable aurait sa place.

Le 4 mars prochain, le mouvement E-CHANGER dira « NON » à No Billag et vous encourage à faire de même !

Lausanne, le 7 février 2018

 

Contacts de presse :

Pierre Meyer, journaliste, membre du comité d’E-CHANGER :    079 582 28 57

Sergio Ferrari, responsable de communication d’E-CHANGER: 078 859 02 44

 

 


Connectez-vous pour laisser un commentaire