Eirenews mai 2020

Dans cette édition, nous vous donnons des nouvelles de notre volontaire, Carole, et de nos partenaires Delmy et Iliana auprès de l’Asociación Los Angelitos au Salvador ! Vous en apprendrez plus sur les défis et adaptations nécessaires pour poursuivre le projet et continuer à venir en aide aux enfants et aux jeunes en situation de handicap.


Nos projets et partenaires

Nicaragua


Tamara présentera son projet de sport inclusif au Nicaragua en collaboration avec los Pipitos, une association de parents d’enfants en situation de handicap lors du Webinaire « Découvrons la cohésion sociale à travers le sport », le 28 mai 2020, de 16h30 à 18h.

Les personnes qui ne rentrent pas dans le « moule » de la société standard sont souvent stigmatisées et mises à l’écart en raison de leur différence. Le sport permet de faire tomber les barrières de la différence, d’accepter les particularités de chacun et de créer un lien entre les gens. Les personnes perçues comme hors normes se sentent valorisées et mieux incluses. Ainsi, elles ne sont plus définies par leur handicap, mais par leur nouveau rôle dans la communauté.

N’attendez pas pour vous inscrire à l’événement !


Salvador

L’organisation UNES, qui s’est donné comme objectif de défendre la nature et d’améliorer la qualité de vie de la population salvadorienne, a organisé un Webinaire intitulé « Les pesticides, la santé humaine et l’environnement au Salvador – une question urgente et nécessaire à réactiver? ». Notre volontaire, Michel, est intervenu pendant ce webinaire pour parler des risques toxicologiques des produits agrochimiques dans les canaux. Il est toujours possible de voir ou de revoir ce Webinaire sur la page facebook de l’organisation UNES.

Ouganda

Voilà trois mois qu’Alice Horner a commencé son affectation avec notre partenaire Refugee Law Project (RLP) en Ouganda pour un projet en faveur des réfugiés. Dans sa première lettre, elle partage sa vie de tous les jours et ses aventures, donne ses impressions sur la région de Kampala et ses habitants et explique plus en détails les objectifs de son projet. Elle aborde aussi ce qui l’a motivée à partir, et surtout ce qui l’a motivée à rester auprès des bénéficiaires malgré la crise du Covid-19.

Une lecture que l’on vous recommande !

Gaëtan, volontaire à Gulu, a été interviewé par Radio Chablais, il parle de son engagement pour le projet Hashtag Gulu en faveur des enfants des rues et leur difficile quotidien au temps du Coronavirus. Il raconte pourquoi et comment, avec son épouse Emma, également volontaire, ils ont décidé de rester auprès de ces jeunes et de continuer leurs activités malgré la crise.

L’interview dans son intégralité par ici

Dans sa dernière lettre circulaire, Elise fête ses 18 mois de volontariat en Haïti ! Comme notre volontaire a l’habitude d’être assignée à résidence du fait des manifestations violentes que vivent souvent les Haïtiens, le confinement est loin d’être une situation exceptionnelle pour elle. Cependant, cette fois-ci, la raison du confinement se révèle encore peu visible, car le nombre de cas officiels s’élève à 1000 cas seulement. Elise nous raconte aussi l’avancée de ses projets : les jeunes du projet Jeunesse et Citoyenneté ne chôment pas et multiplient les actions de sensibilisation.

Lisez l’entier de sa lettre circulaire pour connaître ses aventures au quotidien, parfois sans électricité ou même sans eau. Les jeunes du projet Jeunesse et Citoyenneté restent très actifs même en période de pandémie. Ils utilisent le théâtre comme moyen ludique de sensibiliser les communautés haïtiennes à diverses problématiques. Récemment, leur troupe de théâtre « La Troupe Penseurs & Acteurs d’Aquin » a abordé le thème de la reforestation en Haïti.
La déforestation massive est due à l’industrie incontrôlée du bois et aux besoins des populations rurales pour se nourrir. Un véritable cercle vicieux entre déboisement et pauvreté s’est implanté en Haïti : la déforestation réduit la productivité des sols, ce qui pousse les familles des campagnes à défricher d’autres terres boisées pour créer de nouvelles surfaces cultivables.

Plus d’informations sur cette problématique dans cet article de franceinfo

Afficher l’intégralité du message


Connectez-vous pour laisser un commentaire