INDYGENEVE invite les Délégués Autochtones à prendre la parole

Samedi 18 septembre 2004- 14h30, le soleil resplendit sur le Parc des Cropettes.
Quelques tentes " mamajah " aux allures de huttes et de tipis ont pris
place sur la pelouse jouxtant la gare de Cornavin. A vrai dire, IndyGenève
a investi les lieux proposant aux délégués autochtones de
prendre la parole. Quelques slogans choisis agrémentent l’ensemble des
tentes en place. Au programme de trois jours de discussion, cinq thèmes
principaux : Droits à la terre, Autodétermination, Droits collectifs,
Peuples autochtones, Connaissances traditionnelles et Propriété
intellectuelle.
Désemparée alors face au Russe du Délégué
défendant la cause Tartare en Ukraine, la majorité se munit d’appareils
auriculaires permettant d’entendre la traduction diffusée gratuitement.
Le ton est emprunté. Le délégué relate la détresse
d’un peuple déporté au début du siècle- d’une communauté
qui a perdu ses droits fondamentaux, et notamment celles de disposer de sa terre.

A
la recherche de la justice, la quête semble être collective au Parc
des Cropettes. Qu’ils soient Zapatistes, Indiens, Papous ou Nukake, l’unanimité
se crée autour du thème de l’autodétermination. Chacun
a le droit de se revendiquer d’une culture, de la vivre, de la développer
sans devoir se plier au concept d’un Etat Nation imposé pour beaucoup.
" Chacun devrait avoir le droit de se déterminer ", entend-on
de toute part. Chocs de mentalités, de cultures, de convictions, de valeurs,
l’acculturation générée par de nombreux processus politiques
est palpables parmi ceux qui ont décidé de se rebiffer. Les spoliations
vécues résonnent alors comme autant d’exemples d’une histoire
humaine sans pitié, ni empathie.
C’est dans ce contexte que les " Droits des Autochtones " se dessinent
comme une espérance des minorités. La décennie internationale
des peuples autochtones prend fin (1994-2004). Quel sera son verdict ?
Les présentations de films, de musiques et les conférences continueront
le dimanche 19 septembre dès 10h00 du matin.
Pour plus d’informations, cliquez
ici
Réagir sur
le forum
________
Olivier Grobet

Laisser un commentaire