Le calvaire de Yousef face aux colons

Yousef est un ouvrier palestinien dans le bâtiment qui vit avec sa mère, sa femme et ses trois enfants, dans son village natal de Al Lubban Ash Sharqiyah. Il est situé à 20 km au sud de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Depuis l’expansion des colonies israéliennes qui entourent son village, la vie de Yousef est rythmée par les multiples attaques de ses voisins israéliens peu conciliants.

Des attaques de colons envers les Palestiniens de plus en plus fréquentes

A 46 ans, Yousef a dû réadapter son emploi du temps pour pouvoir accompagner ses trois enfants tous les matins à l’école. Ils subit les attaques des colons envers les Palestiniens. Ses enfants vivent dans la peur constante de se faire harceler ou agresser par les militaires ou les colons sur la route 60. Cet axe traverse la Cisjordanie du Nord au Sud. Tout au long, se trouvent de nombreuses colonies.

Les enfants empruntent ce chemin pour aller à l’école et rentrer à la maison. Or cette route est très proche des colonies d’Eli et Ma’ale Levona. Le long de cette route, un grand nombre d’attaques de colons envers des Palestiniens a été enregistré. Quand ils ne visent pas ses enfants, ces colons ciblent Yousef lui-même. L’année dernière, alors qu’il était sur ses terres, dans son oliveraie, des colons l’ont attaqué et lui ont volé sa récolte d’olives.

Depuis le début 2018, les Nations Unies constatent une augmentation de 50% du nombre d’attaques mensuelles par rapport à 2017. Le nombre d’attaques de colons envers les Palestiniens est supérieur de 162% par rapport à la moyenne mensuelle en 2016.

Une occupation et cohabitation forcées

Depuis que les colonies de Ma’ale Levona au Sud et Eli à l’Estle entourent le village de Yousef, les attaques de colons envers les Palestiniens sont légion. Ce sont des actes de violences, de vandalisme et des agressions physiques. Ces colonies font partie du “bloc Shilo”. Ce bloc est tristement célèbre pour abriter des colons israéliens radicaux. Yousef habite la première maison qui sépare la colonie de Ma’ale Levona du reste du village. Cet pourquoi il est exposé au premier plan aux assauts de ses voisins.

Très récemment, un groupe de 150 colons de la colonie Shilo a lancé des pierres sur sa demeure. Ils ont ainsi brisé une fenêtre et menacé sa famille en promettant de revenir brûler leur maison. La famille de Yousef ne doit son salut qu’à l’intervention des locaux. Les Forces Israéliennes, qui étaient pourtant sur les lieux, n’ont pas arrêté les auteurs.  Pourtant elles sont également responsables de la protection de la population palestinienne, .

Contexte: Dans les années 80, les autorités israéliennes ont confisqué 10% des terres locales pour bâtir les colonies d’Eli, Ma’ale Levona. Elles ont construit une route de contournement pour les desservir. La dernière démarche en faveur de l’expansion coloniale a eu lieu en 2017. Les autorités ont confisqué 96 hectares supplémentaires.Selon le conseil du village de Yousef, 60% des terres confisquées à Al Lubban Ash Sharqiyah se situent dans la zone C. Les permis de bâtir sont impossibles à obtenir pour des Palestiniens vivant dans cette zone. Mais des ordres de démolition ont quand même été remis à 32 constructions, dont la maison de Yousef. Ceci a été fait au prétexte qu’ils n’avaient, comme par hasard, pas de permis de bâtir.

Laisser un commentaire