Les Penan inaugurent un nouveau parc dans la forêt primaire de Bornéo

Les communautés autochtones entendent protéger leurs dernières forêts primaires de l’emprise des bûcherons. L’initiative locale veut contrer les plans de déforestation de l’entreprise Samling, un groupe forestier soutenu par le Crédit Suisse.
 
BÂLE / LONG AJENG. À quelques jours du lancement du Sommet de l’ONU sur le climat de Copenhague, les Penan de la forêt pluviale de Bornéo, dans l’État malais du Sarawak, ont inauguré un nouveau parc dans la forêt primaire. Le «Penan Peace Park» (parc des Penan pour la paix) veut préserver les dernières forêts primaires des Penan pour la postérité et pour la protection du climat. Affichant une superficie de 1630 km2, la taille du nouveau parc correspond environ à celle du canton de Fribourg.
 
Lors des cérémonies d’inauguration, qui se sont tenues dans le village retiré de Long Ajeng dans la forêt primaire, les chefs des dix-sept communes penanes du cours supérieur du Baram ont souligné leur volonté de protéger leurs dernières forêts pluviales intactes de l’emprise des bûcherons et de développer le potentiel touristique de la région. La fête était ponctuée d’allocutions, de danses traditionnelles et d’un concert de tambours.
 
Le chef Penan James Lalo Kesoh s’est exprimé ainsi lors de l’inauguration du parc de forêt primaire: «Nous, Penan, vivons depuis des siècles de la forêt pluviale. La forêt contient tout notre héritage culturel. Aujourd’hui encore la forêt reste une base existentielle primordiale et nous fournit nourriture, plantes médicinales et matières premières. Nous voulons préserver et protéger nos dernières forêts primaires pour la postérité.» Les Penan du Baram supérieur luttent avec succès contre le déboisement de leurs forêts depuis les années 1980 en érigeant des barrages routiers sur les routes des bûcherons. Bruno Manser, défenseur de l’environnement porté disparu, leur avait apporté une aide décisive.
 
Le Bruno Manser Fonds (BMF) se réjouit de l’initiative des Penan en faveur de la protection de leur forêt et leur assure son soutien pour leur projet. Pour Lukas Straumann, directeur du BMF, «cette région est d’une importance primordiale pour la protection de la biodiversité des forêts pluviales de Bornéo. Nous allons tout faire pour soutenir les Penan dans la réalisation de leur parc dans la forêt primaire. Nous allons en particulier rappeler au Crédit Suisse sa responsabilité vis-à-vis des Penan.» Pour rappel, en 2007 le Crédit Suisse avait joué un rôle phare dans l’entrée en bourse du groupe de bois tropicaux Samling, lequel souhaite défricher la zone revendiquée par les Penan.
 
Le nouveau Penan Peace Park est situé entre le parc national Pulong Tau en Malaisie et le Kayan Mentarang-Park en Indonésie. Les deux parcs nationaux sont soutenus par le Secrétariat d’État à l’économie (SECO).
 
 
Pour de plus amples renseignements:
Bruno Manser Fonds
Socinstrasse 37
4051 Bâle / Suisse
www.bmf.ch , info@bmf.ch
Tél. +41 61 261 94 74

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *