Méningite – MSF va vacciner plus de 4 millions de personnes en Afrique de l’Ouest

La méningite, maladie à l’origine de milliers de décès en Afrique, se propage actuellement dans plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest. Tout en assurant un accès rapide au traitement pour les malades, MSF mène des campagnes de vaccination au Nigeria et au Niger. MSF prévoit de vacciner entre 4 et 5 millions de personnes en Afrique de l’Ouest.
Des dizaines d’équipes de Médecins Sans Frontières sont mobilisées, en coopération avec les Ministères de la Santé, pour répondre aux épidémies de méningite en Afrique de l’Ouest. Il s’agit d’assurer que des traitements soient accessibles en urgence au niveau local pour les personnes présentant les symptômes de la méningite et de contenir la propagation de l’épidémie en vaccinant la population à risque dans les zones où le seuil épidémique ou le seuil d’alerte est franchi. Il faut réagir rapidement dans un contexte où la situation évolue très vite. Environ 80 expatriés sont arrivés en urgence au Niger, 98 au Nigéria et des centaines de personnes supplémentaires ont été embauchées localement pour répondre à ces épidémies.

Méningite, une menace mortelle. La méningite est une infection contagieuse et potentiellement mortelle des méninges, les enveloppes du système nerveux central. Les épidémies en cours en Afrique de l’Ouest sont causées par le sérogroupe A de méningocoque, le plus fréquent en Afrique. En l’absence de traitement, la méningite bactérienne tue jusqu’à 50% des malades infectés. La plupart des décès surviennent dans les 48H. Parce qu’il est essentiel que le malade soit soigné le plus rapidement possible, les équipes MSF donnent aux centres de santé les moyens, notamment les traitements, pour prendre en charge les cas de méningite et soutiennent les hôpitaux qui gèrent les cas compliqués.

La méningite se propage dans le nord du Nigéria. En étroite collaboration avec le Ministère de la Santé (aux niveaux fédéral et régionaux), Médecins Sans Frontières soigne et vaccine contre la méningite dans 9 Etats (cf carte). 31 équipes de surveillance ont enregistré 20 448 cas suspects de méningite et 694 décès depuis le début de l’épidémie, sur une population totale d’environ 38 millions de personnes. Le taux de mortalité relativement bas indique que les patients reçoivent le traitement adéquat dans de brefs délais.

De plus, 77 équipes MSF avec du personnel du Ministère de la Santé mènent des campagnes de vaccination  contre la méningite. Plus de 700 000 personnes âgées de 2 à 30 ans ont été immunisées dans les Etats les plus affectés (Jigawa, Katsina et Sokoto). De nouvelles campagnes de vaccination débutent pour une population de 2 millions de personnes dans les Etats de Jigawa, Bauchi, Gombe, Kaduna, Kebbi, Sokoto et Zamfara. Enfin, les équipes sont actuellement en train de définir les prochaines priorités. Des campagnes de vaccination supplémentaires pour 270 000 personnes sont en cours de préparation. Au total, si toutes ces campagnes sont bien menées, près de 3 millions de personnes auront été vaccinées pendant l’épidémie par MSF au Nigéria. Le Ministère de la Santé du Nigéria a fourni 2,3 millions de doses de vaccins.

La méningite se propage dans le sud du Niger. Des équipes d’urgence de MSF sont venues renforcer celles qui travaillent sur des programmes nutritionnels et médicaux dans ce pays. En étroite coopération avec le Ministère de la Santé (au niveau national comme régional), MSF a déjà commencé des campagnes de vaccination dans les régions de Zinder, de Maradi et de Dosso. Au total, plus de 2 millions de personnes devraient être vaccinées, principalement dans les régions de Zinder et de Maradi.

Dans la région de Maradi, 1,192 cas de méningite dont 37 décès ont été enregistrés par le Ministère de la Santé depuis le début de l’année. Parallèlement au traitement des malades, les équipes MSF et les équipes du Ministère de la Santé ont vacciné 140 000 personnes dans la ville de Maradi. Etant donné que l’épidémie évolue rapidement, des vaccinations ont débuté dans les districts de Maradounfa et de Tessaoua, d’autres vont commencer dans le district d’Aguié. La population cible pour cette vaccination est estimée à 900 000 personnes.

Dans la région de Zinder, des équipes itinérantes MSF soutiennent les centres de santé pour qu’ils soignent les malades atteints de méningite dans toutes les zones où des cas ont été enregistrés, dans les 6 districts. De plus, 60 équipes de vaccination vont couvrir 4 districts, principalement dans des zones rurales. Plus de 270 000 personnes ont déjà été vaccinées et les campagnes se poursuivent. Environ 1 million de personnes devraient être vaccinées d’ici la fin du mois d’Avril.

Un fléau régional. Au Burkina Faso, au Tchad et au Cameroun, des équipes évaluent la situation suite à une recrudescence des cas de méningite.
[Toutes les informations sur nos projets au Niger]
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *