Un projet novateur d’E-CHANGER au Burkina Faso. Vidéo de Mirjam Arnold Traoré

L’agriculture est essentielle au Burkina Faso; le secteur agricole emploie 80% de la population dont la grande majorité utilise un dispositif familial de production. La rareté et l’irrégularité des pluies, accentuées par le changement climatique, mettent la population face à une insécurité alimentaire accrue.

Mirjam Arnold est titulaire d’un Master en sciences agronomiques obtenu à l’EPF de Zurich. Elle a travaillé comme collaboratrice scientifique à l’Office fédérale de l’agriculture et effectué des travaux de recherche à Madagascar et au Burkina Faso.

L’organisation partenaire

L’Association pour la Recherche et la Formation en Agro-écologie (ARFA) a pour mission de contribuer au maintien et à la promotion d’un environnement sain et productif par la création, avec l’engagement des collectivités villageoises, d’une agriculture nouvelle basée sur l’agro-écologie.

Les objectifs du projet sont de contribuer à la réduction de la pauvreté par des actions qui accroissent les revenus et qui préservent l’environnement en vue d’améliorer les conditions de vie des populations cibles. Mirjam appuie ARFA dans la recherche/action en matière de promotion de l’agro-écologie et de la protection de l’environnement et dans le suivi des effets/impacts des actions de développement.

https://youtu.be/YCah9sxuapw

 


Connectez-vous pour laisser un commentaire