8000 signatures pour protéger la forêt des Carpates

Le Bruno Manser Fonds déposait une pétition auprès de l’ambassade ukrainienne à Berne, réclamant la protection de la forêt des Carpates. La région est menacée par les coupes de bois illégales et par un projet de gigantesque station de ski dans le massif de Svydovets. Plus de 8000 personnes en Suisse demandent au président Porochenko de placer sous protection ce paysage forestier unique au plan écologique.

(Berne) Une délégation de représentants du Bruno Manser Fonds, du Forum civique européen et du mouvement environnemental ukrainien Free Svydovets a rencontré, hier, l’ambassadeur ukrainien Artem Rybchenko à Berne. À cette occasion, une pétition réclamant la protection de la forêt des Carpates lui a été remise. On y dénombre 8258 signatures de personnes résidant en Suisse. L’appel largement soutenu demande au président Porochenko de garantir une économie forestière durable et de protéger la région des coupes rases.

Le massif montagneux de Svydovets est situé dans la région de Transcarpatie, dans le sud-ouest de l’Ukraine. C’est là que la Tisza prend sa source et c’est là aussi que pousse la forêt de hêtres la plus élevée d’Europe. Une gigantesque station de ski est prévue au beau milieu de cet écosystème fragile, prévue pour absorber 28’000 touristes par jour. Le mouvement écologiste local Free Svydovets s’engage contre le gigantesque projet et pour la protection du paysage forestier intact. Oreste Del Sol, coordinateur de Free Svydovets, a souligné dans l’entretien avec l’ambassadeur Rybchenko: «Les habitants des villages concernés qui manifestent leur opposition au projet font face à des menaces inquiétantes. Par ailleurs, les autorités n’ont pris ni la peine d’informer en détail sur le projet, ni de fournir des informations sur l’origine des investisseurs.»

L’ambassadeur ukrainien s’est montré impressionné par l’engagement de la population suisse en faveur de la préservation de la forêt des Carpates et a promis de faire suivre la pétition aux organes correspondants en Ukraine. Les membres de la délégation se tiennent à disposition pour répondre aux questions des médias.


Connectez-vous pour laisser un commentaire