Entre deux mondes : les ONG continuent de sensibiliser le public du Paléo

43ème édition du Paléo, le festival de musique s’efforce toujours d’adopter des pratiques durables et affiche toujours et encore complet. Il avait gagné le prix nice future en 2007 pour son approche et son engagement. Aujourd’hui outre le staff professionnel, plus de 4’800 bénévoles s’y investissent garant de sa pérennité tout comme une bonne dizaine d’ONG dans l’entre deux mondes. .

« Cela fait 42 ans que nous participons au festival, et ceci depuis la deuxième édition. Oui, le paléo s’inscrit dans du durable. Sur le site, il y a du tri sélectif, du commerce de produits écologiques…le paléo est sensible au développement durable », explique Emily Baud d’Amnesty International. Une opinion partagée par la majorité des ONG présentes. A la question de savoir ce qui pourrait être amélioré, tou-te-s semblent emprunté-e-s car « le Paléo fait déjà beaucoup », de l’avis de tou-te-s. A force d’insistance, quelques nouvelles idées ressortent tout de même : « pour que le Paléo puisse s’améliorer …il pourrait offrir les stands aux associations », exprime Aline Albasini de l’association François Xavier Bagnoud. Ou encore « mieux choisir les stands commerciaux en fonction de critères de développement durable », selon Christiane Dubois de Reporters Sans Frontières sans remettre en question le choix des ONG présentes. « On apprécie qu’il y ait de nombreuses ONG qui traitent de sujets divers ici au Paléo. Cela montre l’ouverture du festival au monde. D’ailleurs le Paléo devrait en accueillir plus en mettant des causes à l’honneur chaque année » affirme Laeticia Lambert de Friends international. « Je trouve très bien que des petites ONG aient aussi les moyens d’être présents au Paléo. Cela donne de la visibilité à tout le monde avec diverses thématiques », affirme Andrea Kaufmann de Médecins Sans Frontières. « Les stands au paléo créent réellement un esprit de solidarité tant au niveau des stands qu’avec les festivaliers. Les visiteurs sont vraiment intéressés et viennent nous poser des questions », confirme Tatjana  Aebli de la Fondation de Terre des hommes. « La Paléo s’inscrit dans une démarche solidaire. On espère que cela continuera. En ce qui concerne le développement durable dans son organisation, je pense qu’ils en font pas mal, notamment dans la gestion des déchets », illustre Delphine Lega de Nouvelle Planète. « Les jeux permettent vraiment d’accrocher les gens qui restent parfois de longs moments avec nous pour dialoguer. Ici, il faut avoir du contenu que l’on présente de manière ludique pour répondre à un public bigarré », conclut Mylène D’Aloia de Médecins du Monde et de rajouter : « Tri, impact sur l’environnement, transport public. C’est déjà bien. Et puis il me semble qu’ils visent les produits locaux. Comment le Paléo peut encore s’améliorer sur son approche ? …A méditer. »

Si le thème était en 2018 l’Europe du Sud et que plusieurs d’entre elles ont parlé du phénomène migratoire, dont SOS Méditerranée, les ONG sont venues délivrer divers autres messages aux festivaliers, ici dans l’ordre d’apparition dans l’entre deux mondes.

RSF – Christiane Dubois

« Chaque année, RSF est au Paléo et cette année nous avons choisi comme thème les fakes news. A travers un quizz, on regarde comment l’information est perçue. L’une des grosses surprises est que l’on s’est rendu compte qu’en fonction des secteurs géographiques, l’information est passée ou pas. Par exemple, en Suisse, les suisses allemands n’ont pas répondu juste aux mêmes questions que les romands. L’information est traitée de différentes manières selon ta géolocalisation. Concernant le développement durable, RSF a sorti un rapport de tous les journalistes qui ont été assassiné pour défendre ce même développement durable. »

FXB – Aline Albasini

«François Xavier Bagnoud est décédé dans un accident d’hélicoptère pendant le Paris Dakar avec Daniel Balavoine. Fils unique, sa mère a décidé de dédier sa fortune aux plus pauvres pour rendre hommage à son esprit de secouriste. Ici, on sensibilise le public à comment sortir les gens de la pauvreté de manière durable. Cela suppose de travailler sur les 5 piliers de nos sociétés : logement, santé, éducation, revenu et alimentation. Nous travaillons sur tous ces aspects car nous savons que c’est le seul moyen pour changer leurs conditions de vie à long terme. »

Amnesty international – Emily Baud

« Amnesty est chaque année au Paléo avec tous les jours des thèmes différents. Aujourd’hui on parle de la peine de mort, notamment pour mettre en évidence les pays qui n’ont pas encore aboli cette pratique. Pour chaque thème, nous organisons une pétition. Cette année, nous allons travailler encore sur le sujet des LGBT, réfugiés, droits des femmes, tortures et la Palestine. On a quand même un focus toute la semaine sur Taner Kılıç, président d’Amnesty en Turquie, qui est maintenu en prison. »

Friends International Suisse  – Laeticia Lambert

“On travaille particulièrement sur le programme Child safe qui consiste en sensibiliser les touristes pour qu’ils adoptent de bonnes attitudes. On préconise 7 conseils aux voyageurs comme ne pas donner de l’argent à des enfants qui mendient pour ne pas les inciter à continuer. On travaille aussi beaucoup sur la formation et insertion professionnelle comme moyen de réintégrer les jeunes dans la société. »

MSF – Andrea Kaufmann

« On présente ici une exposition itinérante sur les migrations. Il s’agit de présenter les témoignages de personnes concrètes qui se sont réfugiés en Europe, ici Christiana du Nigeria et Ali d’Afghanistan On raconte leurs histoires. On donne un visage aux personnes que l’on voit dans les médias. Il ressort que leur migration n’est pas tant un choix, ni un souhait…et que leur long voyage se fait sans aucune assistance médicale. »

Nouvelle planète  –  Delphine Lega

« Nous sensibilisons le public aux voyages solidaires que nous organisons. En Afrique ou en Asie, nous allons construire des écoles, des puits, des fosses biogaz. Un groupe entre 10 et 15 personnes va s’auto-organiser pour partir 3 semaines sur le terrain, puis faire le suivi de ce qu’ils ont entrepris avec les locaux. »

Fondation Terre des hommes – Tatjana  Aebli, Chargée de communication

« Nous avons développé un jeu escape game pour faire de la sensibilisation auprès des festivaliers sur comment un enfant en Afrique de l’Ouest s’expose à de nombreux risques tels que l’exploitation ou le trafic de personnes lorsqu’il décide de migrer. Nous faisons tout pour informer les enfants sur place et leur offrir des perspectives d’avenir. D’Abidjan en Côte d’Ivoire à Lagos au Nigéria, nous avons des antennes capables de faire de la prévention, de les suivre et de les accompagner lors de leur parcours à risque. 90% des enfants migrants restent en Afrique de l’Ouest. Quelques 2’500 enfants ont été protégés dans l’un de nos 39 points espoir en 2017. Le but est de les protéger et de leur donner les moyens de s’intégrer à leur destination, soit de retourner dans leur pays d’origine s’ils le souhaitent. »

Médecins du Monde – Mylène D’Aloia, chargée de communication

« Nous sensibilisons le public sur les violences basées sur le genre. Du coup, on a mis au point un jeu d’adresse avec des cartes qui donnent des avantages ou des désavantages en fonction de ton sexe. Par exemple, dans un contexte de crise économique et politique, parce que tu es un garçon, tu peux rester à l’école et pas si tu es une fille. Cela crée surtout un dialogue avec les jeunes festivaliers qui sont interpellés en tirant ces cartes. Des garçons ne supportent pas d’avoir une carte avantage et inversément. »

L’entre deux mondes vit, impulse des messages. Pourvu que cela dure !

Propos recueillis par Olivier Grobet

Mais encore…

Paléo remporte le « Prix NiceFuture Attitude 2007 »

Paléo s’est vu décerner, ce jeudi 13 mars à Crissier, le « Prix Nicefuture Attitude 2007 ». Aux yeux du festival nyonnais, il s’agit d’une nouvelle récompense pour les efforts de sa politique écologique et sociale.   Pour la deuxième année consécutive, le Paléo se voit remettre le prix NiceFuture Attitude. Organisé par l’association NiceFuture.com, en collaboration … Continuer la lecture de « Paléo remporte le « Prix NiceFuture Attitude 2007 » »

Le Paléo s’engage dans le développement durable. Quand la bonne conscience ne suffit pas : vers la recherche de mesures réalistes.

32ème édition, 120 concerts, 225’000 spectateurs, 3’700 bénévoles, plus de 100 stands de nourriture, un budget de 19,1 millions pour l’édition 2007… Ces chiffres feraient perdre la tête à plus d’un, ce d’autant plus que pour beaucoup, le Paléo Festival, est devenu une machine commerciale à figure inhumaine.    C’est pourtant un tout autre visage … Continuer la lecture de « Le Paléo s’engage dans le développement durable. Quand la bonne conscience ne suffit pas : vers la recherche de mesures réalistes. »

Cinq irréductibles ONGs continuent de sensibiliser le public du Paléo festival de Nyon aux causes humanitaires

« Le Paléo constitue une association neutre, mais il alimente une conscience sociale et humanitaire. Il a toujours été question de travailler avec comme principes : le respect, la tolérance et l’ouverture d’esprit », tels ont été les mots de Daniel Rossellat, fondateur du Paléo, pour expliquer la présence d’ONGs sur le site de l’un des festivals … Continuer la lecture de « Cinq irréductibles ONGs continuent de sensibiliser le public du Paléo festival de Nyon aux causes humanitaires »


Connectez-vous pour laisser un commentaire